> Retour

C'est la reprise de la ligue A!

Costet Vincent 22.09.2018

C'est reparti! Champion de Suisse, le BCC remet son titre en jeu dès ce week-end. L'interclubs reprend ce samedi à Tavel pour les Chaux-de-Fonniers. Et demain à 14h aux Crêtets, le public pourra accueillir ses champions et découvrir les renforts de l'équipe, qui reçoit le néo-promu Zurich.

Le club a eu les honneurs de la matinale de RTN vendredi matin à l'occasion de cette reprise.

Ci-dessous, l'article paru le même jour dans ArcInfo, avec l'interview du capitaine, Gilles Tripet.

 
Le capitaine du BCC, Gilles Tripet. Archives photo: Christian Galley
Badminton: le BC La Chaux-de-Fonds, l'équipe à (a)battre!
 

Le BCC est redevenu champion de Suisse interclubs, onze ans après le dernier sacre, presque à l’usure. Mais on dirait que l’usure a vite rattrapé les Chaux-de-Fonniers...  

Longtemps recalée, la nouvelle génération des badistes des Crêtets a fini par décrocher le graal le printemps dernier, mais elle a payé son sixième titre national au prix fort. 

Le noyau chaux-de-fonnier s’est légèrement fissuré, avec la fin de carrière de Céline Carvalho (Tripet) et les blessures. Souvent en pétard avec son genou, Mathias Bonny a subi une opération complexe du genou, avec greffe de tendon, le mois dernier: l’international est "out" pour six mois. 

Touchée au tendon d’achille, Sabrina jaquet a dû faire l’impasse sur les mondiaux cet été, mais la médaillée des Européens 2017 s’entraîne à nouveau normalement depuis quelques semaines. 

Quant à Gilles Tripet, qui accumule les pépins physiques depuis quelques saisons, il n’est pas tout à fait remis des suites d’une hernie inguinale. On fait le point avec le capitaine avant le début de saison (demain à Tavel et dimanche aux Crêtets contre le néo-promu Zurich).

Gilles Tripet, ce titre de champion semble déjà bien loin...
Oui et non. Quand j’y repense, c’est du bonheur et de la fierté. C’est tout un club qui a gagné. Je n’avais jamais vécu ça. C’est fort! Mais ensuite, les blessures nous ont privés d’une participation à la Coupe d’Europe... On n’a pas vraiment pu fêter ce titre comme il se doit. 

Vous n’avez pas arrosé ça le soir de la victoire?
Si, si, on s’est quand même bien défendu, malgré la fatigue et les émotions du week-end (sourire). La coupe réservée au champion était déjà un peu bancale avant la soirée, mais après il a carrément fallu la réparer... Ce trophée, il va falloir en profiter toute la saison, parce qu’on ne sait pas si on pourra le soulever encore une fois...

Pourquoi ce pessimisme?
La blessure de Mathias Bonny nous prive du meilleur joueur de Suisse actuel sur l’ensemble des trois disciplines. Se qualifier sans lui pour les play-off, c’est un sacré défi! Personnellement, j’aimerais que mes blessures me laissent enfin tranquille. Mais je suis encore motivé, en tout cas pour cette saison.  

Pourquoi toutes ces blessures en même temps? Ce n’est qu’une question de poisse?
Il y a une part de malchance, c’est sûr. Mais je ne connais pas un joueur de haut niveau qui n’a jamais été blessé au dos ou aux genoux...

Qu’est-ce que le capitaine pense de la campagne de transferts du BCC?
Dimitar Yanakiev est un jeune Bulgare très prometteur, un peu comme l’était Daniel Nikolov avant de venir chez nous (réd: il a signé en Bundesliga, dans un championnat plus relevé). Les trois départs (réd: dont deux fins de carrière) chez les filles laissent un grand vide. L’arrivée des sœurs Keller est un peu une énigme: elles n’ont pas joué en LNA la saison dernière, mais à mon avis, elles ont l’expérience pour tenir le rythme. 

Le grand nom sur cette liste de renforts, c’est Kate Foo Kune...
Oui, elle a remporté la Coupe d’Europe avec Sabrina Jaquet et Issy-les-Moulineaux, mais elle ne devrait jouer que quelques matches pour nous. 

Qui sont les plus grands adversaires du champion en titre cette saison?
Team Argovia, Uzwil et Tavel seront très forts. Sur le papier, je pense qu’on va se battre pour la quatrième place (donc pour être en play-off) avec Yverdon notamment. Quoi qu’il arrive, il y aura toujours la possibilité d’adapter le contingent et d’engager des renforts étrangers pour la seconde partie de saison.